innovations pédagogiques concrètes

L'éducation et la programmation
22 juin 2017

Mardi 20 juillet 2017 a eu lieu la 4ème édition de la journée e-pédagogie de l’Université du Maine organisée par le PRN le 20 août 2017 où sont intervenus Nathalie Vallès, Sebastien Mosser, Anne Céline Grolleau et Cyrielle Gruand sur des conférences et ateliers participatifs. Cet article est un focus sur l’intervention de Sebastien Mosser, et sur ses pratiques à Polytech Nice et tente de définir l’innovation pédagogique.

Qui est Sebastien Mosser  ?

Sebastien Mosser est maître de conférences en informatique à Polytech Nice, où il a également fait ses études, ce qui est un moyen pour lui d’adopter une position réflexive particulièrement intéressante sur l’innovation pédagogique. Il introduit le sujet en parlant de « prendre la température de l’amphi » . Ce qui est, non pas un clin d’œil à la chaleur caniculaire de cette journée mais, un moyen de créer du lien avec son auditoire.

Il poursuit son discours en parlant de pédagogie par projet, de task flow, de livrables, de Kanban, de planification, de risque…méthodes appliquées dans le monde socio-économique actuel. Ainsi, si les points de vue divergent sur une définition de l’innovation pédagogique,  peut-on au moins s’accorder sur l’importance de faire le lien entre l’apprentissage et sa mise en pratique dans le métier futur de l’apprenant.e.

 

Expérimentations

Fédérer une équipe Évaluateurs/facilitateurs

En fait, par la distinction entre ces deux rôles, l’objectif est de permettre à l’étudiant.e de se confier plus facilement à un intermédiaire (qui n’est pas forcément expert en la matière) sur l’état de son travail et les points bloquants dans son avancement. Et, les évaluateurs peuvent être des anciens élèves ce qui vient renforcer le mentoring et facilite la proximité. Donc, chaque matin une réunion des équipes avec le staff des facilitateurs a lieu (format 15 minutes).

Donner une note individuelle et une note de groupe

Cette forme d’évaluation permet aux étudiant.e de se responsabiliser dans le groupe et a le mérite de rehausser la note.

Consigne 1 sujet / 1 diapo

Sorte de mini amorce à ce qu’est le travail en mode projet sur un sujet. L’enseignant.e ici challenge les plus motivé.e. s sur un sujet qu’ils ne connaissent pas mais qui à priori pourrait les intéresser. Puis on leur propose de pitcher leur idée 2/3 semaines plus tard.

Engagement et Ice breaker

L’engagement et la captation de l’attention en cours magistral, c’est possible ? Oui, mais en créant des moments d’interactions (exemple du Shifumi géant)

 

Espace dédiée aux équipes projet

S. Mosser souligne l’importance d’avoir un espace réellement habité par les étudiant.e.s. et où leur seul contrainte est de produire un livrable.

Cover story et autres jeux Innovation Games

Cover Story c’est une sorte de jeu de créativité où l’objectif est d’imaginer le futur idéal d’une organisation. Ensuite, c’est la vision du groupe qui devient ensuite réalité et fait la une d’un magazine. L’équipe est censée la représenter.  Il y a, en fait, plein de jeux sur lesquels s’appuyer (cf innovation games). L’objectif reste la résolution des problèmes complexes et d’implication des participant.e.s. Ainsi que de renforcer une dynamique de groupe pro-conduite du changement et où les méthodes agiles sont appliquées.

 

Faire pitcher les équipes

Ce qu’on retient de ces retours d’expérience en quatre points

  • Tout d’abord : l’importance des échanges enseignant – étudiant.e (créer du lien, l’empathie & se mettre à la place de l’apprenant.e)
  • Et du « fun » dans les échanges, dans les livrables, dans les activités (cf innovation games/ jeux & agilité)
  • Puis du travail « en équipe » et en individuel sur des projets et de réaliser en continu des productions
  • Enfin, que faire de l’innovation pédagogique : c’est facile en informatique  !