L’industrie du futur

L’Industrie du futur est une réponse à plusieurs transitions simultanées :

  • énergétique
  • écologique
  • numérique
  • organisationnelle
  • sociétale

« Usine du futur », «Industrie 4.0», «smart manufacturing»…

Les déclinaisons sont nombreuses pour décrire un

même phénomène : l’évolution des méthodes de

production dans l’industrie.

 

En effet, l’idée d’enrayer la désindustrialisation des

pays développés semble aujourd’hui s’être imposée

comme une nécessité.

 

 

Le concept d’industrie du futur précise la voie à

suivre. Celle-ci passe par la modernisation de l’outil de

production et par une plus grande diffusion des outils

numériques au sein des entreprises, au service d’une

montée en gamme et de la personnalisation toujours

plus grande des produits.

 

L’usine du futur sera :

  • Plus agile et flexible,
  • Moins coûteuse,
  • Plus respectueuse de ses travailleurs et de l’environnement,

 

Grâce à un fort niveau d’automatisation et une intégration numérique de l’ensemble de la chaîne de production.

L’industrie du futur est une révolution technologique, qui offre de nouvelles possibilités dans la manière de produire,

et qui permet de répondre aux nouveaux défis auxquels fait face l’industrie française.

 

L’industrie du futur, une mosaïque de compétences à articuler

L’industrie du futur ne se limite pas à une série d’innovations technologiques qui peuvent  améliorer le système productif.

Il est fondamental pour atteindre les objectifs présentés précédemment de les articuler entre elles.

Par  exemple, le big data requiert des technologies cloud-efficientes ainsi qu’une cybersécurité renforcée,

et se trouve d’autant plus justifié que se développe dans le même temps l’internet des objets.

 

On peut cependant identifiés les compétences fondamentales suivantes :

(Rapport d’avril 2015 sur l’Industrie 4.0, Boston Consulting Group)

Compétences fondamentales :

Traitement et analyse de données (big data)

La présence de capteurs sur les machines et les produits permet de collecter d’importantes sommes de données. Avec les bons outils de traitement et d’analyse, ces données permettent d’optimiser la chaîne de production en identifiant de manière très fine les problèmes qui surviennent et également d’accroître la connaissance sur les habitudes et préférences des consommateurs, etc.

Fermer la description
Robotisation

La robotique avancée permet aujourd’hui de créer des robots travaillant de façon plus autonome, flexible, et en plus grande coopération avec les opérateurs.

Fermer la description
Simulation

La simulation 3D de produits, matériaux ou procédés s’étend à l’ensemble de la chaîne de production; l’acquisition de données réelles permet d’affiner les modèles.

Fermer la description
Systèmes d’information

Les systèmes d’information doivent faciliter l’intégration et la communication intra et inter-entreprises. Ils aideront à l’automatisation de la chaîne d’approvisionnement, de production et de distribution, mais également à la création de liens plus étroits entre les différents départements d’entreprises afin de répondre au mieux à la demande.

Fermer la description
L’internet des objets

Avec la présence de capteurs sur les machines et les objets en cours de fabrication, les machines pourront connaître l’historique de production de l’objet, la demande finale correspondante afin d’y répondre de manière automatisée ou via un poste de contrôle ventral.

Fermer la description
Cybersécurité

La diffusion du numérique et l’augmentation des communications qui l’accompagne (présence de capteurs générant des données, communications au sein et en dehors de l’entreprise, etc.) font de la cybersécurité un enjeu majeur pour les entreprises industrielles. De nombreux fournisseurs de matériel industriel «4.0 ready » se sont ainsi rapprochés de spécialistes de la cybersécurité afin de proposer des offres intégrant cet aspect.

Fermer la description
Cloud

Le cloud est déjà très répandu pour la gestion de logiciels et de données. La plus grande interconnexion des sites de production et des départements au sein de l’entreprise requiert un partage de grandes quantités de données, rendue plus facile grâce au cloud.

Fermer la description
Fabrication additive

Cette technologie suscite de nombreux espoirs. Au-delà de la production de prototypes, la fabrication additive permet déjà la production en petites séries de pièces complexes, de pièces de rechange et même d’outils personnalisés. Avec la maturation des technologies, la vitesse et la précision de l’impression devraient augmenter et permettre la production à une grande échelle.

Fermer la description
Réalité virtuelle et augmentée

Une utilisation directe vise à fournir immédiatement à la maintenance des informations sur les techniques de réparation d’une pièce, par exemple via le port de lunettes de réalité augmentée. Ces technologies peuvent également être utilisées pour faire de la formation, ou rendre des étapes de conception moins abstraites afin d’y associer plus de parties prenantes.

Fermer la description
(Source : Industrie du futur : concepts et état des lieux ", la fabrique de l’industrie)

Atlanstic 2020 et l’industrie du futur

Les équipes de recherche d’Atlanstic 2020 s’inscrivent pleinement dans cette nouvelle révolution notamment par leur travaux sur :

  • Le traitement et l’analyse de données : TALN, DUKe, TASC, COMBI, MéForBio, GDD, SLP, IS3P
  • La robotisation : ARMEN, OGRE, ReV, RoMas
  • Les systèmes d’information :
  • L’internet des objets : MéForBio, GDD, RIO, ASCOLA, AeLoS, AtlanModels, STR
  • Le cloud :

Accompagner la transformation par la formation

L’industrie du futur implique des mutations technologiques et numériques d’importance. Les nouveaux modes de production vont sensiblement modifier l’organisation du travail et les attentes des employeurs. La formation doit accompagner cette transformation, répondre à ces nouvelles exigences et soutenir l’industrie de demain. De nouvelles compétences professionnelles seront nécessaires. De nouveaux métiers émergent et continueront d’émerger, par exemples : technicien robotique, ingénieur virtualisation, data scientist…

Plusieurs formations, sur le territoire, préparent à ces nouveaux métiers :

Ingénieur

IMT Atlantique de Nantes

Ingénieur

Centrale Nantes

Master

Université de Nantes

L’industrie du futur est en marche
dans Atlanstic 2020

Creator

Robot Parallèle à Câbles ayant un Grand Espace de Travail en Translation et en Orientation

 

En savoir plus

Steer & share

Modélisation cybernétique du conducteur pour la réalisation d’un contrôle haptique partagé du volant et l’adaptation du système homme-machine

 

 

En savoir plus

Comog

Conception de modèles graphiques métiers sous contraintes

 

En savoir plus